Chit-Chat #1, ou l’humeur du jour, à l’aube du grand retour

                  Bonjour  à vous tous, qui derrière votre écran, prenez le temps de fureter sur mon blog. Et surtout bravo ! Car sans l’aide précieuse de face-de-bouc et toutes ses consœurs des si médiatiques réseaux, il est devenu plus ardu de parvenir jusqu’à ces quelques lignes ! Ben oui, en fait, quand j’ai commencé à écrire mon blog, dans un petit studio perdu sur la côte ouest du Mexique, comme animée d’une lubie, je connaissais pas tous les codes des blogueurs : ze passage obligatoire sur l’instagram, les hashtags à rallonges genre-ma-vie-à-moi-elle-est-meilleure-que-la-tienne-like-steuplé, la gestion du trafic grâce à ces maudits mots-clés , toussa toussa… Presque deux ans plus tard (oui, ça m’a fait un ultra choc aussi), je les connais toujours pas. En fait si, mais je les applique pas, parce que dans ma p’tite tête à moi, mon blog, c’était surtout un espace où je pouvais ECRIRE ! en me permettant toutes les fantaisies possibles, comme glisser des mots anglais pour me la raconter et dire toussa toussa en intro’ comme si c’était du vrai français. Après tout, Disiz La Peste en a bien fait une chanson et certains d’entre vous ont dû danser dessus… Si si, on a tous nos petits secrets.

                    Vous l’aurez sans doute remarqué (ah non ?), mes publications sont donc bien plus espacées depuis plusieurs mois, et je vous remercie d’être soulagés de ne plus avoir à me lire aussi fréquemment, et par conséquent, de ne pas m’en avoir tenu rigueur… J’ai été on ne peut plus occupée entre mes dernières inclinations du Do It Yourself (la chambre est envahie de chouettes tricotées, des objets absolument ravissants mais parfaitement inutiles que je ne peux plus m’arrêter de faire) et la confection de bracelets brésiliens made in France, qui ont atterri au fin fond du backpack, parce qu’à Bali, on en a trouvé en moins d’une minute de bronzette sur la plage, pour une somme ridicule… et bien plus élaborés. En un coup de soleil, mes espoirs de reconversion pour ouvrir ma boutique de vente de bracelets tressés BIO-commerce équitable-et-bien-sûr-éthique sont tombés à l’eau :  2 épisodes de la Casa de Papel pour venir à bout d’un seul, fallait se faire une raison, ça allait pas nous aider à payer le beurre pour en mettre dans les épinards, ni pour s’en payer tout court, des épinards.

                 Pour tout dire, les mois se sont enchaînés, comme des perles, pour rester dans le champ lexical de l’art créatif, puisque vous avez l’air de l’apprécier et nous voici ainsi à l’aube d’un nouveau départ vers notre sud-ouest natal, une destination moins exotique pour certains, quoique bien touristique pour beaucoup. Oui, peut-on parler d’un nouveau départ lorsque l’on revient chez soi?? Essentielle est la question, mais l’heure n’est pas aux sophismes sophistiqués ! Nous voilà donc à nouveau à penser à notre satanée voiture et comment réussir à bourrer rentrer cartons-vaisselle-couettes- bocaux vides (un grand sujet de discorde qui risque de nous captiver la moitié du trajet) – passoire-bouquins -attirail de travail-ukulélé plus trop accordé -huiles essentielles de Niaouli-projecteur extérieur- (whaaaat ??? Un argument de taille à sortir lorsque, pour lâcher du lest, mon compagnon osera fouiner dans mes coquillages et mes bottes de laine)-chaussures-chaussettes-boîtes à épices (un deuxième épineux sujet qui nous maintiendra en joie les trois-quarts du trajet)-serviettes-brosses à dents- pulls à foison (un dernier point litigieux qui a frôlé pas loin d’une troisième guerre mondiale)….

                Bref, en listant tout ceci, je m’aperçois que nous n’allons pas nous ennuyer une seule seconde pendant notre périple à travers la France, quand, engoncée dans ma combi de ski, pour gagner de la place, les pieds ensevelis sous les chouettes crochetées et mes robes mouchetées, les mains prises par une énorme pastèque offerte par ma belle-mère (c’est pour la route !!!) je rétorquerai avec aplomb, la voix légèrement nasillarde « J’t’avais bien dit que tout rentrerait !!! » Ou les joies d’une nouvelle vie qui s’annonce, pleine de rebondissements et de crises existentielles, car c’est lorsque nous nous attablerons au dur labeur de tout détricoter dans notre voiture harassée par les kilomètres et le poids de nos fioritures, que l’on se rappellera… que nous logeons dans un meublé…

               C’est sur cette image que nous fermons notre page alpine et que je signe mon premier article qui vous aura bien entourloupés, où je n’ai parlé ni voyage ni évasion, le premier d’une série où je me laisserai aller à « chit-chater » sur le blog, de temps en temps car la rentrée va être mouvementée de mon côté avec un nouveau projet personnel dont je vous parlerai très vite, si le cœur vous en dit  ! Je ne peux rien garantir, je ne suis pas une assurance…

               A tout bientôt, j’ai encore mon ordi à placer dans l’habitacle, en retirant la souris et le clavier.. ça devrait passer !

Ps : Les personnages et les situations de cet article étant presque purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant déjà existé ne saurait être que fortuite.

Re ps : merci à la belle-maman et au beau-papa pour la pastèque, pour l’hiver, pour tout le reste.

citations winnie

Parce qu’on pourra citer tous les auteurs du monde, personne ne battra jamais la sagesse de Winnie l’ourson : #winnieloursontudéchires (ça y est, j’ai compris le truc!)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Le pire blog de voyage au monde

Choisissez votre région/pays dans "Catégories"... et c'est parti !

Un sac sur le dos

blog voyage éthique et végane

Polinacide

Citron corsé

Le Ciré Rose

Earth, wind and ailleurs

Moi et mes zèles

un rêve, un imaginaire, un voyage...

cf-treFLE

Espace d'échange très FLE pour les profs qui manquent de temps

Wild Wild Waste

Un blog sur l'écologie, le Zéro Déchet, la consommation durable. Avec des blagues nulles dedans.

Voyages & Spiritualité

Récits de voyages intérieurs, par Flora

encore une connasse parisienne

Quitte à se faire insulter, autant le faire soi-même

%d blogueurs aiment cette page :